Ginkakuji // Nijo-jo // Daimonji

image

Ginkakuji

Yosh!

On s’est pris une énorme averse hier… Qui a duré toute la journée 😀 ! On a commencé par le Ginkakuji, sous une pluie fine et presque agréable.

J’aime beaucoup cet endroit, mais plus pour son jardin que pour le Ginkakuji lui-même.

image

Jardin du Ginkakuji

image

Après l'ascension de quelques (hautes) marches...

Ginkakuji signifie « Pavillon d’argent ». Il a été construit (~1490) après le Kinkakuji (~1397) « Pavillon d’or », que nous allons voir aujourd’hui. Mais contrairement au Kinkakuji qui est couvert de feuilles d’or, le Ginkakuji n’a jamais été couvert d’argent.

image

image

En quittant le temple, sur le chemin du retour (en pente), la véritable averse a commencé. La pente s’est transformée en petite rivière et un commerçant en bas de la rue s’est retrouvé les pieds dans l’eau (10-20cm assez rapidement), mais le pire, c’est qu’il y avait un vrai courant d’eau dans sa boutique, l’eau affluait.

On s’est réfugiés dans un restaurant de la rue où l’on a mangé un très bon katsudon (un donburi avec du porc pané et des oeufs brouillés). Bon, un katsudon à 840¥ [~6.50€] (c’est peu, mais c’est cher pour ce plat), rue touristique oblige :P.

Après avoir longtemps hésité : retour à la guest house pour attendre l’acalmie. Qui est arrivée plus tôt que prévue ! Direction le Nijo-jo. Le premier château de l’époque Edo, construit dès 1603 sur ordre de Tokugawa Ieyasu, Shogun de l’époque (suite à sa victoire de la bataille de Sekihagara, où démarre le roman La Pierre et le Sabre, que je recommande à tous les passionnés de l’ère Edo 😀 !). Malheureusement les photos étaient interdites à l’intérieur, qui était vraiment beau à couper le souffle ! Le plancher « rossignol » (le grincement des planches provoque un joli bruit ressemblant à celui du rossignol (servant d’alerte)) m’a vraiment bluffé !

image

Entrée vers le bâtiment principal (visitable, mais photos interdites)

L’enceinte était aussi magnifique, toute entourée d’eau, avec deux grands jardins à l’intérieur.

image

Tout autour du château. Une première protection, probablement efficace 🙂

image

image

image

image

Vue des hauteurs

S’en est suivi un « petit goûter » :D… Dans un sushi bar sympa !

image

Puis on a tenté d’aller voir le Daimon-ji du Gozan no Okuribi ! Les rues étaient noires de monde et on était assez loin de la montagne, mais c’était apparemment un très bon spot.

image

image

On a évidemment fini sur un petit encas 😀 !

image

Takoyaki géantes !

À venir : Daimon-ji, Ninna-ji, Toji !

Publicités

2 réflexions sur “Ginkakuji // Nijo-jo // Daimonji

  1. Tout ce descriptif ! … que j’ai déjà eu en « private » l’an dernier 😀 Les jardins me donnent vraiment envie également. Ca à l’air d’une sérénité extraordianaire. Concernant la bouffe, ça donne vraiment envie mais cette « Magic-sauce »à chaque fois ne fait-elle pas ecoeurant à force ?

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s