Kinkaku-ji // Ninna-ji // Tō-ji

image

Aujourd’hui (17/08), on a débuté avec le Kinkaku-ji ! La bonne nouvelle, c’est qu’il n’a pas plu de la journée.
La mauvaise, c’est qu’il faisait toujours très gris dans la matinée (c’est toujours plus agréable que la pluie, oui !).

Le Kinkaku-ji alias « Pavillon d’or », dont la construction a débuté en 1397, a la particularité d’être recouvert de feuille d’or.
La version actuelle date de 1950. En effet, le temple a complètement brûlé à cette époque, d’un incendie volontaire : un jeune moine, qui avait perdu la raison, y a mis le feu ! :O

Le jardin est supposé être représentatif de la beauté des jardins de l’époque Muromachi… mais tout est assez étroit en dehors du temple et de son petit étang. Avec la foule de touristes, impossible de sortir de bonnes photos 🙂 !

image

image

image

Ensuite, on est allés visiter le Ninna-ji, sur un coup de tête (en se dirigeant vers Arashiyama). Quel heureux coup de tête 😀 ! Un endroit magnifique vieux de quelques 11 siècles (fondé en l’an 888) ! Il a eu le droit à quelques restaurations durant le XXème siècle.

image

Une photo médiocre de la porte, qui ne paie pas de mine...

image

Et puis on entre dans le bâtiment ouest : photos autorisées !

Jusque là, tout allait bien, un temple comme tant d’autres. Puis la vraie visite a commencé ! Chaque partie du bâtiment était reliée par une passerelle, donnant directement sur le jardin. Toute la partie ouest est accessible pour les personnes en fauteuil roulant, les passerelles étant bien larges. La porte principale disposait aussi d’une pente pour faciliter l’accès !

image

image

image

image

image

L'intérieur n'a pas à avoir honte non plus !

image

image

image

image

image

image

Ma préférée !

Il y a aussi une pagode !

image

Il y avait d’autres parties en rénovation. Donc je laisse parler les photos plus haut ;).

On a terminé les visites sur le Tō-ji ! Celui-ci date de 823 mais sa pagode (la plus grande tour en bois du Japon, 53 mètres) date de 796. Détruite par un incendie au 15ème siècle, elle a été reconstruite en 1603 sur ordre d’Hideyori Toyotomi (à qui le premier shogun Tokugawa n’a fait aucun cadeau, mais je laisse les curieux se documenter sur ce sujet passionnant 😀 !).

image

Il y a trois autres bâtiments contenant des statues bouddhiques. Les photos à l’intérieur étant interdites et les bâtiments assez banals de l’extérieur, inutile de s’attarder dessus !

On a fini la journée par une ballade dans le très beau quartier de Gion, puis on est allés manger près de Sanjo.
Dans les belles rues de Gion, impossible de manger à sa faim pour moins de 7000¥ [50€] par tête !

image

Une rue de Gion

image

Des Japonaises en Yukata

Sanjo

image

3 plats (sacrément bons !) pour 2500¥... (18€)

image

image

Bonne nuit tout le monde ! Demain on part pour Nara !

Publicités

2 réflexions sur “Kinkaku-ji // Ninna-ji // Tō-ji

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s