熊本 – Kumamoto : Sur les traces de Musashi

image

Troisième et dernier jour à Kumamoto !
Je me rends à Kumamoto Ouest (Kumamoto Nishi, 熊本西) pour visiter le Reigando : la grotte où Miyamoto Musashi aurait écrit Gorin no Sho et fini ses jours.

Si vous ne connaissez pas Miyamoto Musashi, je vous propose 2 solutions :
– Continuer la lecture en passant à côté d’une superbe histoire
– Lire quelques extraits de la page Wikipédia (ou autre) résumant la vie de cette véritable légende

Pour ceux qui choisiront la deuxième option : le roman d’Eiji Yoshikawa (en deux tomes en Français : « La pierre et le sabre » et « La parfaite lumière ») est un tel  chef d’œuvre que je ne trouverai pas les mots pour le qualifier. Gorin no Sho, bien qu’étant initialement plutôt adressé (à l’époque) aux Samurai, est aussi une référence pour tous ceux qui suivent « la voie ».

image

Kumamoto rurale

image

image

image

image

image

Après s’être acquitté des frais d’entrée (200¥, 1.5€), on entre dans la zone du Reigando, accueilli par les Gohyaku Rakan (500 fidèles de Bouddha ayant atteint l’éveil).

image

image

image

image

image

La fameuse grotte

image

image

La grotte est toujours entretenue par les membres du clan Miyamoto, des photos des descendants « actuels » logent à côté des offrandes (fruits, eau…).

image

Un cimetière à proximité.

image

image

Petite pause dans un café en contre-bas, spécialisé dans les antiquités d’Europe. Cheese cake à la banane (absolument délicieux, il faut que j’essaie de le refaire !) et thé glacé à la framboise.

image

image

Suite à cette jolie visite, je repars vers l’arrêt de bus pour prendre le dernier bus, qui n’arrivait que dans une heure… Puisque quelques voitures passaient le long de la route, je décide de faire du stop ! (La première fois de ma vie en solo, la deuxième en tout !)… Énorme surprise : la première voiture s’est arrêtée ! Pire : deux femmes (une mère et sa fille). J’étais scotché.

Elles allaient aussi à Kumamoto centre, ce qui tombait donc bien. En plus, contraitement au bus, elles ont pris la route qui longe la mer, la superbe plage d’Amakusa (je n’ai pas osé leur demander de s’arrêter pour prendre des photos, désolé !).

Après un court échange (dans la limite de leur vocabulaire en anglais et de mes bases de japonais), elles me demandent si j’ai du temps libre pour visiter une fabrique de shoyu (sauce soja). J’accepte avec joie. Malheureusement celle-ci était fermée. Sachant que j’étais fan de l’ère Edo, elles décident de m’amener au musée d’art Shimada, dédié à Miyamoto Musashi (après un coup de fil à l’établissement qui allait fermer, pour leur demander de rester ouvert un peu plus longtemps 😂).

image

Pamphlet du musée

Les photos étaient malheureusement interdites dans le musée, mais c’était la caverne d’Alibaba ! Lames, katanas et tenues d’époque, parchemins et estampes… Magnifiques !

On y voit notamment cette petite merveille (source Google Images) :

image

Le matin je me suis levé en me disant que j’aurais dû aller à Kagoshima… Sauf que ce jour-là, Sakurajima (que je comptais visiter) est entré en éruption. J’ai donc probablement bien fait de rester sur Kumamoto pour cette troisième très belle journée.

Par contre, tout le reste du planning a été annulé puis refait… Incluant Yakushima :(.

À suivre.
Vince.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s